Temps de lecture à propos de 2 minutes

Signature de conventions à Adrar entre l’université et des organismes de recherc


Signature de conventions à Adrar entre l’université et des organismes de recherche

Deux conventions portant ouverture d’opportunités dans le domaine de la recherche scientifique et d’échanges d’expériences professionnelles ont été signées mardi entre l’Université africaine "Ahmed Draya" d’Adrar, l’Unité de recherche en énergies renouvelables en milieu saharien (URERMS) et la direction régionale de l’Agence nationale des ressources en eaux (ANRE). Ces conventions portent, entre autres objectifs, sur l’ouverture de l’université sur son milieu socio-économique, la coopération et l’échange d’expériences entre différents partenaires, notamment en matière de développement de la formation et de la recherche scientifique, a indiqué le recteur de l’université d’Adrar, M. Ammar Abbessi. Le recteur a fait part de la projection, dans le cadre de la mise en œuvre de cet accord, de trois nouveaux Instituts dont un Institut africain de tourisme saharien pour la valorisation des potentialités touristiques dans la région, et un Institut d’énergies renouvelables (éolienne et solaire) et pétrochimiques dans la région, pôle d’investissement pour de nombreuses compagnies pétrolières. Une convention similaire portant réalisation d’un Institut de tourisme saharien avait été paraphée ces deux derniers mois entre l’université du "Roi Hussein Ben Talal", Jordanie et l’université africaine d’Adrar, a-t-on ajouté de même source. Selon le même responsable, la wilaya d’Adrar recèle, outre sa position géographique à l’extrême sud-ouest, une panoplie d’atouts susceptibles de la hisser au rang de pôle industriel en énergies renouvelables, dont une vaste surface, soit 20% de la surface globale du pays, de larges capacités énergétiques solaire et éolienne, ayant fait l’objet d’intérêt manifesté par plusieurs investisseurs européens en la matière. "Il est primordial pour l’université d’Adrar de se mettre au diapason des mutations technologiques par la formation de cadres et des compétences dans le domaine scientifique et la création de nouvelles filières professionnelles ayant trait au domaine des énergies renouvelables", a souligné le même responsable. Le directeur de l’URERMS, M. Touzi Abdelkader, a, de son côté, a valorisé la signature de pareille convention devant contribuer à la création d’un pôle de recherches scientifiques au niveau de l’université en vue de répondre aux aspirations et besoins du développement local. Le même responsable a exhorté les jeunes à adhérer au projet, notamment, les filières disponibles, dont la valorisation de la richesse phœnicicole et le montage de PME versées dans la transformation et le recyclage de matières utilisées. Le directeur régionale de l’ANRE, M. Taha Ansari, a, pour sa part, souligné que l’université d’Adrar devra mettre à profit cette convention pour l’exploitation d’une riche banque de données sur les ressources hydriques existantes au niveau des wilayas de Béchar, Tindouf, Adrar et Tamanrasset.

Note:
portail.cder.dz


Signature de conventions à Adrar entre l’université et des organismes de recherc

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !